Fruit d’un partenariat entre les Etats-Unis et la Côte d’Ivoire, les travaux du datacenter national ivoirien ont été officiellement lancé ce jeudi 14 décembre 2023. Ont assisté à la cérémonie de pose de la première pierre, Ibrahim kalil Konaté, le Ministre ivoirien de la transition numérique et de la digitalisation et Jessica Davis Ba, Ambassadrice des Etats-Unis auprès de la Côte d’Ivoire. 

Ce Datacenter, dont le coût de construction a été évalué à 36 milliards de francs cfa, sera équipé de  2 X 400 armoires (racks), d’une capacité énergétique d’un Mégawatt, et d’une capacité de stockage dépassant les 2 200 Térabits, sur une superficie de 20 000 mètres carrés. L’infrastructure sera implanté sur le terrain de l’Agence ivoirienne de Gestion des Fréquences (AIGF) à Marcory-Anoumabo, dans la capitale économique Abidjan.

Cette infrastructure de pointe, qui sera certifiée Tiers 3, a pour principaux objectifs la dématérialisation des procédures administratives, contribuant ainsi à la modernisation de l’administration publique ivoirienne. En outre, elle servira de moteur pour l’innovation en hébergeant les données des institutions administratives nationales, tout en proposant des solutions de reprise après sinistre et de continuité des activités et renforcera la résilience et la sécurité des systèmes d’information.

En alignement avec les standards internationaux et ;en démonstration de l’engagement du gouvernement ivoirien envers la souveraineté numérique, le projet est planifié pour une durée de douze mois.

Retour en haut