Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes le plus souvent asymptomatiques. Elles se développent sur la paroi utérine. Dans certains cas, ils peuvent entrainer des troubles de la fertilité, des règles abondantes et même des douleurs. 

Les types de fibromes utérins

On distingue 3 types de fibromes utérins: 

  • les fibromes intramuraux (le type de fibromes le plus courant) sont situés dans le myomètre,

Ils peuvent occasionner une augmentation du volume de l’utérus, des douleurs pelviennes et des saignements abondants.

  • les fibromes sous-séreux se développent vers l’extérieur de l’utérus,

Localisé à la surface externe de l’utérus,  lorsqu’il est pédiculé, le fibrome sous-séreux occasionne des douleurs pelviennes aiguës et brutales.

  • les fibromes sous-muqueux ou endocavitaires sont plus rares et grandissent sous l’endomètre, pouvant alors occuper un certain espace dans la cavité utérine.

Les fibromes sous-muqueux se développent dans la cavité utérine, soit totalement, soit partiellement, le reste du  fibrome pénétrant dans le muscle utérin. Le fibrome sous-muqueux peut être responsable de règles abondantes appelées hyperménorrhées, de ménorragies, de saignements en dehors des règles appelées métrorragies et de troubles de la fertilité.

Il faut noter que leur taille, leur nombre et leur localisation n\’est pas identique chez toutes les femmes.

\"\"
Légende : 1. Utérus / 2. Myomètre / 3. Vagin / 4. Fibrome intramuraux / 5. Fibrome sous-séreux / 6. Fibrome sous-muqueux

Quels sont les facteurs de risque des fibromes utérins ?

D\’après les statistiques, environ 30 à 50 % des femmes âgées de plus de 30 ans sont atteintes par ces tumeurs non cancéreuses. Ce pourcentage augmente avec l\’âge.  Des facteurs favorisant l\’apparition des fibromes utérins et leur développement ont pu être identifié.

  • des antécédents de fibromes dans la famille au 1er degré (mère, sœur),
  • l’origine ethnique : les fibromes sont plus fréquents chez les femmes afro-américaines. Leurs fibromes sont souvent plus gros, plus nombreux et apparaissent à un âge plus précoce,
  • les fluctuations hormonales : les hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone) jouent un rôle dans la croissance des fibromes, qui n’apparaissent donc pas avant la puberté et cessent souvent de croître à la ménopause. La grossesse est quant à elle propice à l’apparition et/ou la croissance des fibromes,
  • le surpoids et l’obésité,
  • la nulliparité,
  • l’apparition des règles avant 12 ans, 
  • la consommation d’alcool.

Fibromes utérins: quand consulter ?

Il est fortement recommandé de consulter votre médecin en cas de :

  • Douleur persistante au bas ventre
  • Règles anormalement abondantes ou longues
  • Saignements anormaux entre les règles
  • Douleurs anormales pendant les rapports sexuels
  • Difficultés urinaires anormales.

Laisser un commentaire

Retour en haut